RDV Beauté #41 : Baby-doll

PIN IT!

S’il y a bien un rendez-vous régulier sur mon blog, c’est bien les Rendez-Vous Beauté ! Pour cette nouvelle édition qui a pour thème « Baby-Doll », c’est Claire qui menait les rennes et qui a pu créer cette édition avec ELF ! Nous avons toutes pu recevoir un blush de la gamme Studio, Claire s’est chargée de choisir une teinte pour chacune d’entre nous. J’ai eu le plaisir de recevoir le blush Studio en teinte Fushia Fusion, un magnifique vieux rose irisé (sur les photos, il ressort malheureusement plus fluo, désolée). Niveau pigmentation, il reste très léger à la première application, mais s’intensifie peu à peu en ajoutant des couches ! Un résultat assez naturel en somme, pile ce qui me convient ♥

Au niveau du thème, je dois avouer que j’ai été peu inspirée au départ, n’étant pas du tout attiré par la Baby-doll de Sucker Punch ou autre. Puis, au fil de mes recherches, je suis tombée sur un maquillage de Charlotte Le Bon, aka une de mes personnalités préférées au monde. Un maquillage assez doux des yeux jusqu’aux lèvres, les yeux légèrement rehaussés de noir : il ne m’en fallait pas plus pour que ça fasse tilt dans ma tête !

PIN IT!

Ayant énormément bronzé, je n’ai pas jugé nécessaire de faire mon teint. De toute manière, je n’ai aucun produit qui correspond à ma teinte actuelle ! J’ai commencé par appliquer une base sur mes paupières (la mienne vient d’Alverde), afin d’intensifier les couleurs. Je me suis ensuite emparée du fard à joue Couleur Caramel (que Laura m’a gentiment donné) afin d’apporter un rose-orangé à mes paupières mobiles. En creux, j’ai appliqué un rose de Catrice, puis un peu de blush ELF. Le mélange des 3 ne se voit pas forcément en photo, mais je peux vous assurer que le dégradé, très subtil, est magnifique ! Enfin, j’applique un trait d’eye-liner en ras de cil, puis un coup de mascara. Voilà, c’est déjà terminé pour les yeux !

Sur mes joues, je m’empare du fard à joue ELF et j’en applique 2 bonnes couches. Je termine par mon rouge à lèvres chouchou du moment, un crémeux de chez Alverde en rose naturel, parfait pour un effet « mes lèvres en mieux ». Et tadam, c’est fini !

PIN IT!

PIN IT!

Voir les maquillages des copines :

Cécilia, Autour de Cia

Georgina, Georgina Edith

Harmony, Harmony Lu

Delphine, Les Jolis Slims

 
Les invitées

PIN IT!

PAL : Mes lectures de l’été

Lectures de l'été sur un plaid à franges sur une canapéPIN IT!

Quand j’étais plus jeune et que je ne passais pas encore mes grandes vacances à travailler, mon temps libre était dédié à la lecture et aux cahiers de vacances. Depuis mon entrée dans la vie active, je n’ai jamais réellement pu avoir de vacances en juillet et en août. Mais cela n’est pas grave, vu que j’essaie toujours de conserver cette habitude de lire encore plus en juillet et en août ! Je vous propose donc aujourd’hui ma pile à lire avec mes lectures de l’été : du thriller, de l’inspirant et un classique !

Et vous le verrez assez vite, mais j’ai pris un peu d’avance vu qu’il y en a un que j’ai déjà fini entre le moment où j’ai pris les photos et la rédaction de ce billet !

 

Faut-il manger les animaux ? de Jonathan Safran Foer

Comment traitons-nous les animaux que nous mangeons ? Convoquant souvenirs d’enfance et arguments philosophiques, Jonathan Safran Foer se lance dans une vaste enquête. Entre une expédition dans un abattoir et une recherche sur les dangers du lisier de porc, l’auteur explore tous les degrés de l’abomination contemporaine. Un livre choquant, drôle et inattendu qui a déjà suscité passions et polémiques.

Cela fait déjà quelques mois que ce livre est dans ma pile à lire, et je compte bien le terminer avant le mois de septembre ! Je l’ai sûrement déjà dit dans des précédents billets, ma consommation de viande est très réduite depuis bientôt deux ans. Et force est de constater que c’est un aliment qui me dégoûte de plus en plus. Il me faudrait encore un petit déclic pour basculer du côté green de la force, et ainsi devenir végétarienne. Même si je préfère largement le terme de réductarien, qui correspond plus à ma façon de penser, mais c’est un tout autre débat. Bref, je pense que cette lecture, couplée aux vidéos de L214 et autres lectures m’ouvriront encore plus les yeux !

 

Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne

Un monstre marin, « une chose énorme », ayant été signalé par plusieurs navires à travers le monde, une expédition est organisée sur l’Abraham Lincoln, frégate américaine, pour purger les mers de ce monstre inquiétant. À bord se trouvent le Français Pierre Aronnax, professeur au Muséum de Paris, et Conseil, son fidèle domestique.
Une fois parvenus en vue du monstre, deux immenses trombes d’eau s’abattent sur le pont de la frégate, précipitant Aronnax, Conseil et le harponneur canadien Ned Land sur le dos du monstre… qui se révèle être un fabuleux sous-marin, le Nautilus, conçu et commandé par un étrange personnage, le capitaine Nemo, qui paraît farouchement hostile à toute l’humanité !
Condamnés à ne plus jamais revoir leur patrie, leurs parents, leurs amis, la plus extraordinaire aventure commence pourtant pour les trois hommes…

Cela fait des années que ce livre prend la poussière dans ma bibliothèque… Etant en quête de classique, c’est vers Jules Verne et son fameux Vingt mille lieues sous les mers que je me suis penchée ! J’ai entendu tellement de bien de ce livre qu’il est inconcevable que je le conserve plus longtemps sans le lire ! Et j’ai tellement l’impression d’être larguée quand on me parle de « classique de la littérature française » qu’il est temps de remédier à cela.

 

Comme par magie d’Elizabeth Gilbert

Depuis près de dix ans, des milliers de lecteurs de par le monde ont été inspirés et influencés par les livres d’Elizabeth Gilbert. Aujourd’hui, l’auteur puise dans son propre processus de création pour partager avec nous sa sagesse et son point de vue unique sur la créativité, et nous encourager à aller à la recherche de notre inspiration. Elle nous montre commence capturer ce que nous aimons le plus et comment tenir tête à ce qui nous fait peur ; évoque les attitudes, les approches et les habitudes dont nous avons besoin pour vivre notre vie de la façon la plus créative qui soit. Que nous souhaitions écrire un livre, relever de nouveaux défis professionnels, poursuivre un rêve trop longtemps mis de côté ou simplement insuffler un peu plus de passion dans notre quotidien, Comme par magie nous ouvre les portes d’un monde de merveille et de joie.

Ce livre a été sur ma table de chevet pendant un an. J’ai déjà parcouru les premières pages mais pour une raison qui m’échappe encore, je n’en ai jamais achevé la lecture… Vu que j’ai envie de quelque chose d’inspirant et de boostant niveau créativité, je pense que ce livre sera parfait ! Et ayant dévoré pas mal d’écrits d’Elizabeth Gilbert, dont le célèbre Mange, prie, aime, je suis sûre de ne pas être déçue !

 

Follow me back de A.V. Geiger*

Tessa (@Tessa♥Eric) L’agoraphobie de Tessa Hart l’empêche de sortir de sa chambre. Son seul moyen de s’évader : le fandom en ligne d’Eric Thorn, superstar du pop-rock. Quand il tweete, c’est comme s’il s’adressait directement à elle, comme s’il la comprenait…
Eric (@EricThorn) Eric Thorn dit à ses fans qu’il les aime toutes, mais c’est son équipe de com qui parle pour lui. En réalité, il est terrifié par cette adoration débordante. Surtout depuis qu’un autre jeune prodige de la chanson a été assassiné…
Taylor (@EricThornCr1) Pas de bio. Pas de photo de profil. Pas d’historique. Personne ne doit savoir qui se cache derrière le nom de Taylor, ni la raison secrète qui pousse ce hater à vouloir détruire la réputation d’Eric Thorn…

Je tenais tout de même à inclure ce livre dans ma PAL de l’été, même si j’ai achevé sa lecture en deux soirs. J’étais très sceptique au départ, ayant très peur d’avoir affaire à un livre « cucul » pour adolescentes vu qu’il venait de Wattpad à la base. Au final, le mélange de romance et de thriller est parfaitement dosé, à tel point que j’ai dévoré ce roman en peu de temps. L’écriture est très fluide et accessible, on s’attache vraiment aux personnages (qui sont d’ailleurs très bien travaillés), les thématiques abordées (les réseaux sociaux, l’enfermement, le harcèlement…) sont très bien amenés et ne tombent pas dans les clichés faciles. Et puis j’avoue avoir été surprises par l’intrigue finale, je ne m’attendais pas du tout à cela ! Bref, une petite lecture sympathique sans vrai prise de tête mais qui fait du bien, à tel point que j’ai hâte à la sortie du tome 2.

Kaboul Express de Cédric Bannel*

Zwak, afghan, dix-sept ans et l’air d’en avoir treize, un QI de 160, et la rage au cœur depuis que son père a été une « victime collatérale » des Occidentaux. Devant son ordinateur, il a programmé un jeu d’un genre nouveau. Un jeu pour de vrai, avec la France en ligne de mire. Et là-bas, en Syrie, quelqu’un a entendu son appel…
De Kaboul au désert de la mort, des villes syriennes occupées par les fanatiques de l’Etat islamique à la Turquie et la Roumanie, la commissaire de la DGSI Nicole Laguna et le qomaandaan Kandar, chef de la Crim de Kaboul, traquent Zwak et ses complices.
Contre ceux qui veulent commettre l’indicible, le temps est compté.

Ayant envie de bousculer un peu mes habitudes de lecture, j’ai décidé de me tourner vers les thrillers, et particulièrement ce thriller politique. Je dispose de vraiment peu de connaissances sur la crise syrienne, et c’est une bonne manière d’en découvrir plus à travers les yeux de Cédric Bannel. D’après ce que j’ai pu en lire (vu que c’est son deuxième ouvrage mettant en scène la commissaire Laguna et le qommandaan Kandar), il possède une connaissance très pointue de l’Afghanistan, qui sont toujours le thème de ses romans. En tout cas, j’ai hâte de m’y plonger !

 

Projet Anastasis de Jacques Vandroux*

Jean Legarec, responsable d’une agence privée de renseignements, est un expert en affaires sensibles. Mais il est loin d’imaginer ce qui l’attend lorsqu’il accepte d’enquêter sur la disparition d’un enfant. Ce dernier, petit-fils d’un homme politique influent, a été enlevé lors du chaos qui a suivi un attentat perpétré à Notre-Dame de Paris. Très vite, Legarec découvre qu’il ne s’agit pas d’un « simple » kidnapping, mais d’un large complot dont les racines remontent au Troisième Reich.
Aidé de Béatrice, la tante du garçon, il va devoir plonger au cœur des heures les plus sombres de l’histoire européenne. Et ce, alors même que son attirance grandissante pour Béatrice menace d’obscurcir son jugement… Parviendra-t-il à mettre de côté ses sentiments personnels pour sauver un enfant innocent de cette toile infernale ?

C’est ma lecture actuelle, et bon Dieu qu’elle est intéressante ! Je n’en suis qu’au premier tiers, mais j’accroche beaucoup avec ce thriller. Pour une fille qui détestait ce genre, c’est un énorme pas ! Le point de départ : un attentat perpétré en plein cœur de Paris. Le roman mélange de manière brillante thriller, politique fiction, terrorisme, Troisième Reich… Bref, j’ai déjà hâte de terminer ce billet pour pouvoir me replonger dans cette lecture !

Pour l’anecdote, Jacques Vandroux a tout d’abord publié cet ouvrage en autoédition en 2014. Depuis juin 2017, il est possible de se le procurer aux éditions Robert Laffont !

 

Et vous, quels sont les livres que vous avez prévu de lire cet été ?

Lectures de l'été sur une table basse avec une tasse Sostrene Grene et un portable sur une table basse devant un canapéPIN IT!

 

 

PIN IT!

 

Article sponsorisé

Les produits suivis d’une astérisque m’ont été envoyés gratuitement de la part des marques

Ré-apprendre à petit-déjeuner avec Dietbon

PIN IT!

Depuis deux-trois ans, à peu près au même moment de l’année, j’ai toujours le même problème : je me réveille avec une faim énorme et des nausées en même temps, accompagnées d’une chute de tension. Le moment où je devrais manger mais qu’il m’est impossible d’avaler quoi que ce soit… Cela devient un peu problématique, vu que j’ai quand même besoin de tenir toute la journée et que je me rends au bureau à pieds tous les jours. Le résultat : je me retrouvais régulièrement à grignoter en permanence. Sauf qu’avec la sédentarité de mon poste, j’ai quelques petits kilos qui se sont installés. Rien de bien méchant vu que je me soucie peu de mon poids, mais j’avais surtout envie de retrouver un rythme de nourriture « normal », plutôt que de perdre du poids.

Le programme Dietbon

C’est à ce moment-là que Dietbon m’a contacté. Si vous n’en avez pas entendu parler, Dietbon est surtout réputé pour proposer des repas minceur. livré directement à domicile. Je vous avoue que je n’ai pas du tout été intéressée par les déjeuners et dîners, n’était pas une adepte des plats déjà préparés à réchauffer au micro-ondes (surtout que je n’en ai pas chez moi). Et surtout, j’ai la chance d’avoir l’amoureux qui me prépare quasiment tous les soirs une petite boîte pour mes midis. Mais par contre, les petits-déjeuners et les collations m’ont grandement intéressé ! J’ai donc reçu, dans un énorme colis (bien trop gros pour son contenu d’ailleurs) contenant 3 boîtes pour les petits-déjeuners et 3 autres boîtes de collations : des pancakes et 2 mueslis croustillants (l’un au chocolat et l’autres aux fruits rouges) pour les matins, et des cookies, des barres chocolatées et des sablés aux graines de pavots pour les collations.

PIN IT!

J’ai donc entamé ma semaine en goûtant le muesli aux pépites de chocolats bio et aux graines avec du lait d’amande, accompagné d’un thé et de fruits. Et je me suis régalée je dois dire ! Et mine de rien, je n’ai ressenti aucune gêne le matin pour avaler mon repas, et aucune sensation de faim avant 12h45, un vrai miracle ! Pour le reste de la journée, j’ai alterné avec les cookies et les barres céréalières. Les jours suivant, j’alternais avec les pancakes et le muesli aux super fruits, afin de pouvoir tester toutes les saveurs. Je vous avoue que ce dernier muesli ne m’a pas franchement emballée, pareil pour les sablé aux graines de lin et de pavot. Par contre, les cookies, les barres céréalières et le muesli au chocolat m’ont énormément plu. Mais cela m’a donné des idées pour mes futurs repas du matin, ainsi que des idées de collations à préparer maison !

Désormais, je garde plus ou moins les mêmes proportions le matin : des céréales avec du lait (ou de la brioche avec du Nocciolata les jours de flemme), accompagnées de fruits et d’un thé.

Alors, qu’en ai-je pensé ?

Sincèrement, ce petit programme d’une semaine m’a fait du bien, j’étais contente de retrouver l’appétit au fur et à mesure le matin. Avoir ce genre de repas à suivre à la lettre, c’est assez sympa pour ne pas se prendre la tête au réveil, surtout lorsque les nuits ont été courtes et que le cerveau met un peu de temps à réagir ! J’ai également adoré découvrir le pouvoir ultra rassasiant du muesli, qui va vraiment devenir mon meilleur ami du petit-déjeuner ! Et ce programme Dietbon m’a donné l’opportunité de tester de nouvelles saveurs, vers lesquelles je ne me serais jamais dirigée de moi-même.

Mais je vois tout de même un inconvénient : je n’ai pas aimé le suremballage des produits. Même si je comprends le pourquoi du comment, c’est le genre de truc contre lequel j’essaie vraiment de lutter en ce moment (d’où le fait de vouloir les faire maison pour pouvoir les mettre dans une boîte).

Si cela vous tente, vous pouvez avoir -20% sur votre commande de programme minceur en utilisant le code VICKIEDB !

PIN IT!

RDV Beauté #40 : Fête de la musique en Amy Winehouse

PIN IT!

Ah, quel plaisir de pouvoir écrire de nouveau sur ce blog ! Peut-être que certain(e)s n’ont pas suivi mes mésaventures, mais j’ai eu quelques soucis suite à la dernière mise à jour de WordPress et du thème de mon blog, impossible d’accéder à la page de la rédaction d’articles… Mais tout est rentré dans l’ordre, et je peux revenir en force par ici !

Aujourd’hui, 21 juin oblige, on fête la musique avec les copines des Rendez-Vous Beauté ! Point trop d’originalité de mon côté, en me rendant compte à la fin que Harmony avait fait exactement le même maquillage le mois dernier x). Mais ce n’est pas grave, ça me permet de vous parler un peu plus plutôt que de se focaliser sur le make-up. Ce mois-ci, on avait comme consigne de soit reproduire le maquillage d’un(e) artiste, soit de s’inspirer d’un style musical. J’ai choisi de m’inspirer d’Amy Winehouse, une artiste que j’ai longtemps admiré et j’adore toujours écouter aujourd’hui. Je me suis déhanchée en écoutant Valerie, j’ai eu des frissons à l’écoute de Back to Black et j’adore le mélange des styles dans Monkey Man. J’ai vraiment adoré l’intégralité de sa discographie, et j’avoue que cela m’a fait un petit quelque chose en apprenant son décès…

A cette époque, Amy Winehouse était, pour moi, synonyme de renouveau. Enfin une artiste qui n’hésitait pas à mélanger les styles, du moment que ça lui plaisait. Impossible de classer sa musique dans un seul genre musical, elle était vraiment unique en son genre. Donc aujourd’hui, j’ai dégainé mon trait d’eye-liner le plus grossier, mis mon plus beau rouge à lèvres rouge, crée une sorte de mouche au coin de la lèvre, et fait un faux kiki dans mes cheveux pour tenter de coller le plus à la choucroute qu’arborait Amy Winehouse. A mon échelle, c’est mon petit hommage !

PIN IT!

PIN IT!

Pour voir les make-up des copines pour la Fête de la musique :

Cécilia, Autour de Cia
Georgina, Georgina Edith
Harmony, Harmony Lu
Delphine, Les Jolis Slims

PIN IT!