Breaking Bad a été la série qui a vraiment animé mon été (en plus de Scrubs, mais je les avais déjà vu avant), et celle qui se positionne sans souci dans mon top 3 des séries. C’est une série crée par Vince Gilligan, qui a aussi réalisé quelques épisodes d’X-Files. Elle a débuté en 2008, et est désormais considérée comme l’une des meilleures séries américaines télévisées.  
Pour faire un synopsis rapide : Walter White est professeur de chimie dans un lycée et vit avec son fils handicapé, Junior, et sa femme enceinte, Skyler, à Albuquerque, au Nouveau-Mexique. Lorsqu’on lui diagnostique un cancer du poumon en phase terminale, tout s’effondre. Il décide alors de mettre en place un laboratoire de méthamphétamine pour subvenir aux besoins de sa famille, en s’associant avec un de ses anciens élèves, Jesse Pinkman, devenu petit trafiquant. 
(merci Wikipedia pour toutes ces informations ^^)

La toute première fois que j’ai regardé cette série, c’était l’année dernière. Et je n’avais vraiment pas accroché du tout. Mais c’était surtout parce qu’on m’avait conseillé cette série pour me changer les idées après le décès de mon père, ce qui n’était vraiment pas le top en voyant le synopsis ! Puis mon amoureux m’y a « forcé » de nouveau cet été, cette série étant sa préférée. Et je ne regrette absolument pas de m’y être remise ! 

J’ai tout d’abord aimé le jeu de tous les acteurs. Au début, impossible de s’enlever de la tête que Bryan Cranston, qui joue Walter White, a été pendant longtemps cantonné au rôle du père dans Malcolm ! Et au final, c’est tout le contraire. En tombant sur des épisodes de Malcom, je ne peux m’empêcher d’avoir son rôle de Breaking Bad en tête ! Et Aaron Paul, qui joue Jesse Pinkman, est quand même sacrément graou, il faut se l’avouer ! Et tous les autres acteurs sont vraiment excellents, cela se voit encore plus en avançant dans les saisons. Et aussi, c’est bien la première série où des personnages peuvent vraiment m’énerver, s’en est même viscéral, ou alors tout le contraire. 
J’ai ensuite aimé le fait que le scénario de la série ait été écrit à l’avance, même si cela se termine bien trop rapidement (le scénario a été écrit pour qu’il n’y ait que 5 saisons, la dernière est en train de passer actuellement aux Etats-Unis). Cela permet d’éviter de faire une saison de trop, comme cela peut se faire pour d’autres séries (Dexter et sa 8e saison sont inutiles…) et d’éviter les incohérences. L’évolution personnelle des différents personnages est vraiment intéressante et rend la série plus « humaine » (dans le sens où si on se retrouve dans la même situation, on réagirait sûrement de la même manière). Un sans faute pour le moment ! 
J’ai aussi aimé la façon dont est tournée la série. Tous les plans sont travaillés, chaque détail est important et il y a une tension permanente dans les épisodes, qui rend la série vraiment addictive. Puis la bande-originale du film est vraiment géniale, avec parfois des musiques faites exclusivement pour la série (comme celle-ci, qui fait débuter un épisode. Ça met dans l’ambiance !). Un petit régal pour les yeux et les oreilles en fait ! 
Je pourrai encore en parler pendant longtemps tant cette série m’impressionne, me fascine et m’a vraiment rendue addictive (ce qui faisait bien longtemps que ça n’était pas arrivé !). Si vous ne l’avez pas encore regardé, FONCEZ ! Vous ne le regretterez vraiment pas (même s’il faut vraiment s’accrocher pour finir la saison 1, mais il faut bien poser les bases de la série !).