Catégorie :

Culture

Point lecture : Shangri-la et Ces jours qui disparaissent

Même si j’adore la lecture de roman, je dois dire que les romans graphiques me plaisent plus et arrivent à me toucher davantage ! En fouillant dans les archives, vous pouvez d’ailleurs y retrouver mon petit avis sur la bédé L’Arabe du Futur de Riad Sattouf. Il faudrait sérieusement que je songe à agrandir ma collection et à vous en parler plus régulièrement par ici ! Récemment, l’une de mes adorables collègues m’a prête les 2 romans graphiques ci-dessous : Shangri-La et Ces jours qui disparaissent. Alors, coup de cœur ou pas ? Réponse ci-dessous ! Lire la suite

Dans l’atelier de Juliette Vergne

Aujourd’hui, je vous emmène faire un tour dans l’atelier de la designer textile Juliette Vergne ! Elle propre des pièces uniques et en série limitée, tout est fait main dans son petit atelier à Mulhouse. Elle s’est placée directement sur du haut de gamme, mais les tarifs sont plus qu’honnêtes vu le travail fourni. Et je vous avoue avoir été très charmée par son approche éco-orientée, qui colle totalement à ce vers quoi je souhaite aller.

Notre rencontre a été assez drôle, je dois le dire. Au travail, je m’occupe des sorties loisirs et culture en Alsace, et de fil en aiguille, je suis tombée sur son e-shop, devant lequel j’ai bavé (surtout la collection automne-hiver 2015-2016 qui est canon !). Et par je ne sais quel hasard, je reçois au même moment un mail de Juliette en personne, qui m’invite à découvrir son atelier ! Autant vous dire que j’ai sauté sur l’occasion, étant très intéressée par son travail que j’avais très envie de vous présenter ici (sans pour autant ne montrer que des photos de son site).

Juliette a lancé sa propre marque en 2013, avec la volonté d’utiliser des matières telles que le lin, la soie ou le coton, afin de les teindre naturellement. Pour ce faire, elle a recours aux plantes, pour une teinture naturelle, végétale et sans solvant. Mais ce n’est pas tout ! Elle fait également de l’impression en sérigraphie, à partir de motifs qu’elle a elle-même dessiné sur d’énormes plaques. J’ai été très impressionnée par son travail, j’avais le même regard qu’une gamine de 5 ans qui découvre la vie ! 

Allez, je vous laisse avec les photos qui seront plus parlantes que mon blabla sans queue ni tête !

Pour retrouver Juliette Vergne en ligne : Site // Blog // Facebook

Point lecture : La petite mort, Relation Cheap, Blog it yourself, Tu mourras moins bête…

Après ma dernière lecture de décembre, il était temps que je vous montrer mes lectures de janvier (même si l’une des bd a été lue avant, ahem) ! Ce mois-ci, je suis retombée dans mon premier amour : la lecture de bd. Je suis très friande des romans, mais les bd ont le don de me toucher davantage, que ce soit en bien ou en mal. D’ailleurs, cela m’est arrivé plus souvent de pleurer devant une bd (dont celles de Jiro Taniguchi) qu’en lisant un roman. Donc, aujourd’hui, je vous présente 3 bédés et un bouquin qui est ma nouvelle bible.

La Petite Mort 3 de Davy Mourier 

Cette bd, je l’ai reçu pour mon anniversaire de la part de l’amoureux. C’est devenu une sorte de tradition, et je ne m’en lasse pas ! Pour l’histoire, je suis très fan du travail de Davy Mourier, que ce soit en bd qu’en vidéo, il a ce don de me faire rire, pleurer et réfléchir en même temps. D’ailleurs, si vous voulez une bonne tranche de poilade, je vous invite fortement à regarder Le Saviez-Tu de Jean Foutre, du grand n’importe quoi qui fait du bien ! Bref, je m’égare, pardon. Alors, dans ce tome, la Petite Mort se retrouve face à son ultime et plus difficile épreuve : l’âge adulte. Et bon Dieu, j’ai eu ma petite larmichette à la fin… Mais bonne nouvelle, un tome 4 est prévu, alors que le 3 devait être le dernier d’après l’auteur. Et petit plus : la bd est en réalité augmentée ! Depuis le premier tome, une petite application permet d’avoir du contenu en plus, que ce soit des commentaires de Davy Mourier sur telle planche, un jeu avec la Petite Mort, des pubs, etc. C’est tout bête, mais ça apporte vraiment un petit truc en plus ! 

Relation Cheap d’Elosterv et de Davy Mourier 

Quand je vous disais que j’étais très fan de Davy Mourier, je ne mentais pas ! Il est sorti assez récemment, et je me suis précipitée à la librairie la plus proche pour me la procurer. C’est une bédé qui parle d’amour, mais pas en mode niais et cucul. De l’amour qui peut parfois faire mal, de l’amour au temps du numérique, de l’amour irl. En tout cas, je me suis bien marrée à la lire, et j’ai très envie de découvrir encore plus le travail d’Elosterv maintenant ! 

Tu mourras moins bête mais tu mourras quand même – Tome 4 – Marion Montaigne 

A la base, je n’étais pas censée avoir cette bd. Elle était destinée à mon neveu de 16 ans, qui la voulait pour Noël (avec l’un de mes frères, on lui a offert les 3 premiers l’année dernière et il a adoré #FièreTata). Sauf que quelqu’un d’autre lui a offert ce dernier tome, et impossible de l’échanger. Ni une ni deux, on a filé lui prendre un autre bouquin, et j’ai gardé cette bd. J’avais été un peu déçue par le 3e tome, que j’avais trouvé moins bien que les deux premiers, mais j’ai dévoré le 4e ! Comme d’habitude, Marion Montaigne vulgarise les sujets scientifiques les plus divers, de l’espace aux flatulences ! Et quel bonheur, ce tome est une petite pépite remplie d’humour et de savoirs. Par ailleurs, je suis très contente de pouvoir désormais suivre les aventures du Professeur Moustache en animé sur Arte ! 

Blog it yourself ! – Do It Yvette 

Ma nouvelle bible ! Etant très fan du collectif Do It Yvette, je n’ai pas résisté à acheter leur livre sur le blogging (créer son blog, le développer et en vivre). Loin de moi l’idée d’en faire mon travail, même si je souhaite tout de même le « professionnaliser » un peu. Que l’on soit blogueuse aguérie ou débutante, tout le monde peut y trouver son bonheur en tout cas. Personnellement, il y a quelques parties qui ne m’intéressent pas, celles sur la rédaction notamment. Mais les autres chapitres sur le design, le graphisme, développer une communauté, la monétisation du blog ou encore la relation avec les marques m’ont vraiment vraiment plu. C’est clair et concis, avec souvent des petits rappels en fin de chapitre, pour ne retenir que l’essentiel. Et le petit bonus, ce sont les interviews de différentes blogueuses, comme Coline de Et Pourquoi pas Coline, Victoria de Mango & Salt ou encore Céline et Marjolaine de Wonderful Breizh.  

Et vous, quelles sont vos dernières lectures ?

#MRL2015 : Amelia de Kimberly McCreight

Il y a quelques mois, j’ai eu la chance de participer de nouveau aux Matchs de la Rentrée Littéraire, organisés par PriceMinister. C’est toujours un plaisir de pouvoir lire de nouveaux romans qui ne m’auraient pas forcément tapé à l’œil en magasin. Cette fois-ci, j’ai pu recevoir Amelia de Kimberly McCreight, un livre qui m’a plu pour sa quatrième de couverture. 

« Connaissez-vous vraiment vos enfants ? 
A New York, Kate élève seule sa fille de 15 ans, Amelia. En dépit d’un rythme professionnel soutenu, elle parvient à être à l’écoute de cette adolescente intelligente et responsable, ouverte et bien dans sa peau. Très proches, elles n’ont pas de secret l’une pour l’autre. C’est en tout cas ce que croit Kate, jusqu’à ce matin d’octobre où elle reçoit un appel de l’école. On lui demande de venir de toute urgence. Elle arrive, Kate se retrouve face à une cohorte d’ambulances et de voitures de polices. Elle ne reverra plus jamais sa fille. Amelia a sauté du toit de l’établissement.
Désespoir et incompréhension. Pourquoi une jeune fille en apparence si épanouie a-t-elle décidé de mettre fin à ses jours ? Rongée par le chagrin et la culpabilité, Kate tente d’accepter l’inacceptable… Mais un jour, elle reçoit un SMS anonyme qui remet tout en question : « Amelia n’a pas sauté ».
Obsédée par cette révélation, Kate s’immisce alors dans la vie privée de sa fille et réalise bientôt qu’elle ne la connaissait pas si bien qu’elle le pensait. A travers les SMS, les mails d’Amelia, les réseaux sociaux, elle va tenter de reconstruire la vie de son enfant, afin de comprendre qui elle était vraiment et ce qui l’a poussée à monter sur le toit ce jour-là. La réalité qui l’attend sera beaucoup plus sombre que tout ce qu’elle avait pu imaginer. « 

Il m’a fallu trois demi-journées pour terminer ce livre. Le suspense est à son comble jusqu’au bout, j’ai été très étonnée par la fin (je ne m’y attendais franchement pas) ! J’ai été attirée par le côté « malaise adolescents », mêlé aux réseaux sociaux, au harcèlement et aux fratries américaines. Je m’attendais à quelque chose de plus « jeune », mais c’est loin d’être le cas. Le fait de passer du point de vue de la fille à celui de la mère, en passant par les quelques bribes d’intimité laissées sur internet par Amelia est assez plaisant, bien que déroutant au début. J’ai d’ailleurs eu la larme à l’œil assez régulièrement, j’ai totalement été emportée par l’histoire d’Amelia, qui passe de déceptions familiale en déceptions amicales voire amoureuses. Mais également par l’émotion que peut ressentir Kate, partagée entre son travail et sa vie familiale. Par contre, je trouve qu’il y a beaucoup de longueurs dans le livre, mais rien de bien méchant non plus. A savoir que Nicole Kidman a acquis les droit d’adaptation cinématographique pour un film produit par HBO, à voir ce que cela donne sur grand écran ! En tout cas, si vous souhaitez une lecture assez sympa pour débuter 2016, je vous le conseille les yeux fermés ! Et si vous avez des noms de livres à me conseiller, je suis plus que preneuse ♥