Catégorie :

Culture

Yeah la Mode ! au festival Art Rock

Avec beaucoup de retard, je viens enfin vous parler ici de mon week-end au festival Art Rock de Saint-Brieuc ! Ce n’est pas faute d’avoir voulu le publier plus tôt, mais je n’avais pas la motivation de poser des mots sur ce chouette événement.

Puis l’allergie au pollen est de plus en plus forte, avec parfois des crises d’asthme, donc autant vous dire que je suis peu devant mon ordinateur (mais plutôt en train d’agoniser au milieu de mouchoirs et tasses de thé).

Donc si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous avez sûrement dû voir quelques photos prises lors d’Art Rock. Avec Maëvane, Pauline et Juliette, on a eu le plaisir d’être invitées par le festival, une grande première grâce au blog ! Je n’avais jamais eu l’occasion d’assister à cet événement briochin, c’était ultra chouette et je suis carrément partante pour les prochaines années à venir 😀 

Verveine

Je suis arrivée le vendredi dans l’après-midi, après un réveil à 5h et une petite sieste d’une heure… Autant vous dire que j’appréhendais fortement la soirée à venir ! J’ai rejoins Maëvane et Pauline, direction le centre pour découvrir le festival et tout ce qu’il se passe autour. Après avoir fait un tour vers la scène principale, on s’est dirigée vers la petite scène sur laquelle se produisait Verveine. Je ne connaissais pas du tout cette jolie artiste suisse de 23 ans, et j’ai été très emballée par le bout du concert qu’on a pu voir. Depuis, je me dis qu’il faut absolument que j’écoute ses albums ! Par contre, ne vous attendez pas à un concert où vous passerez votre temps à bouger votre popotin, c’est plutôt calme et posé, de quoi se détendre tout en douceur ! 

Izia

Hop, on a ensuite filé voir le live d’Izia. J’avais déjà eu l’occasion de la voir en concert suite à la sortie de son premier album, j’avais été extrêmement bluffé. Il faut savoir que ce jour-là, elle est arrivée en étant malade et disant qu’elle aurait peu de voix… Je veux bien pouvoir chanter aussi bien en ayant mal à la gorge ! Et autant vous dire que là, je l’attendais au tournant : j’avais adoré son premier disque mais j’ai détesté son dernier album… Au final, comme la première fois, c’était vraiment génial ! Izia dégage une énergie folle en concert, on ressent vraiment son plaisir d’être sur scène ! Mention spéciale au cameraman qui a beaucoup apprécié le débardeur et le short court d’Izia :p

The Do 

Un de mes concerts préférés sur l’ensemble du festival ! Je suis ultra fan de ce groupe depuis leur premier album, j’étais surexcitée lorsque le dernier est enfin sortie et j’avais donc super hâte de les voir en vrai de vrai. Je n’ai pas été déçue du tout, bien au contraire ! Olivia était magnifique dans sa combinaison rouge et son acolyte Dan était toujours aussi classe ! Je tiens encore à m’excuser auprès des personnes autour de moi qui ont du m’entendre chanter (très faux) les paroles en même temps qu’Olivia ^_^’. Et merci à Maëvane pour m’avoir aidé à prendre quelques photos ci-dessous (aah, l’inconvénient de faire 1m63 dans un festival…)

De nouveau d’attaque pour le samedi ! 

La veille, nous ne sommes pas restées pour le concert de Super Discount 3, la fatigue ayant pris le pas sur l’envie de rester ! Direction la maison des parents de Maëvane pour bien se reposer avant une nouvelle journée (et soirée) de folie qui nous attendait le samedi ! Dans le désordre : on a pris des photos des anges de Jean-Charles de Castelbajac un peu partout dans la ville, on a pu assister à un bout des balances de Yelle ainsi qu’à la conférence de presse de Christine & the Queens puis on a visité l’exposition Yeah La Mode au musée. 

Pour les concerts de Citizens, Lilly Wood & the Prick,Christine & the Queens, Yelle et JCDC x Mr Nô, je vous laisse faire un tour sur le billet de Juliette. Je n’ai pas eu le courage de sortir mon reflex, puis j’ai laissé les copines pour assister à deux autres concerts. 

En tout cas, j’ai adoré la performance des british de Citizens, j’ai bien aimé celui de Lilly Wood & the Prick malgré quelques petits couacs. Je n’ai vu que la moitié du concert de Christine & the Queens, et c’était vraiment extra même si j’étais toute seule ! La madame a le don de vraiment tout donner sur scène, c’est impressionnant ! Puis entendre enfin « Paradis Perdus » en live, ça m’a vraiment donné la chair de poule, c’était tellement magnifique !

Superpoze 

Comme dit plus haut, j’ai ensuite fait mon petit bonhomme de chemin à la moitié de Christine & the Queens, pour pouvoir assister au concert de Superpoze et prendre des photos de la fosse. C’était une grande première pour moi, n’était pas du tout habituée à la photo de concert, encore moins de nuit ! J’espère que le résultat vous plaira, le noir et blanc a sauvé pas mal de clichés je dois admettre !

J’attendais Superpoze avec impatience, ayant adoré son premier EP ainsi que son premier album sorti récemment. Le concert était sympa, mais pour être totalement franche, il manquait un petit truc qui m’aurait fait apprécier à fond ce concert. La fatigue devait y être pour beaucoup je pense !

Isaac Delusion 

Le meilleur pour la fin ! C’était LE groupe que je voulais absolument voir pendant le festival, quitte à ne pas assister au concert de Yelle. Mais bon, c’est toujours le problème pendant ce genre d’événement : il faut toujours faire des concessions, même si ce serait bien plus chouette de pouvoir profiter de tous les concerts !

Donc Isaac Delusion. Vous avez sûrement déjà vu ce nom dans quelques playlists publiés sur ce blog, j’en suis ultra fan depuis avoir entendu « Midnight Sun » sur Radio Nova, mon fournisseur de bonheur musical par excellence. C’était il y a trois ans je crois, et le groupe a depuis sorti son premier album (enfiiiin !). Autant vous dire qu’il ne se passe pas une journée sans que j’écoute une des chansons du dernier disque. J’attendais le live avec impatience et j’ai été agréablement surprise : l’album est plutôt posé, tout le contraire du concert qui envoyait bien du pâté ! Gros coup de coeur pour Pandora’s Box qui était vraiment extra ! Bref, mon deuxième concert préféré avec celui de The Do.

J’ai ensuite rejoint les copines qui étaient devant JCDC x Mr Nô, en étant juste ultra crevée et ayant les pieds en compote ! Je ne suis malheureusement par restée le dimanche, ayant des obligations le lundi et étant peu emballée par la programmation du dimanche (à part Ibeyi mais ce concert était complet). On a tenté de manger au brunch organisé par Rock’n’Toques, mais il y avait une queue très très longue… Mais heureusement, une personne cherchait 4 places pour le brunch et nous les a toutes prises, on a donc pu se poser tranquillement dans un Subway. Après avoir pris quelques photos et avoir raconté -voire chanté- une tonne de conneries, direction la gare où nos chemins se sont séparés avec les filles.

En tout cas, je tiens à remercier une nouvelle fois Coralie, Elsa et Laëtitia qui nous ont contacté pour assister à ce chouette événement. Assister à un festival avec un pass média, c’est une chose dont je rêve depuis très longtemps. Grâce au blog, c’est désormais chose faite et c’est également grâce à vous, lectrices (et lecteurs ?), que ce blog continue d’évoluer ! Merci aux filles pour ce chouette week-end qui m’a permis de vous connaître un peu plus ! Enfin, merci à tout le reste de l’équipe du festival également, et sûrement à l’année prochaine alors ! 😀

Ma playlist du printemps

Quoi de mieux pour fêter le retour des beaux jours qu’une chouette playlist ? :3 
Comme les autres fois, vous pouvez retrouver cette playlist sur Spotify et sur Youtube ! Et si vous avez des découvertes musicales à me proposer, je suis toute ouïe !

The Paper Kites – Bloom 
The Lumineers – Flowers In Your Hair
Fleet Foxes – Sun It Rises  
John Butler Trio – Better Than  
Ladylike Lily – Pearl and Potatoes  
The Do – Despair, Hangover & Ecstasy  
Parov Stelar – Fleur de Lille  
Yelle – Que veux-tu  
Selah Sue – Alone (version Comité des Reprises)  
Walk Off The Earth – Sing It All Away  
Fyfe – Solace  
Chet Faker – Talk Is Cheap  
Fakear – Asakusa
Isaac Delusion – Pandora’s Box
Feist – 1234
Emilie Simon – The Eye Of The Moon  
Fuzeta – Dive  
Passenger – Let Her Go  

[Point lecture] L’Arabe du futur de Riad Sattouf, tome 1

Dans le cadre de « La BD fait son Festival sur Priceminister« , j’ai eu la chance de recevoir la dernière bd de Riad Sattouf L’Arabe du futur. J’étais juste ultra contente, vu que c’est un auteur-dessinateur-scénariste que j’aime énormément. Alors, cette bd, elle a quoi dans le ventre ? 
Il s’agit d’une autobiographie de l’auteur, qui doit se diviser en trois tomes. On y suit l’enfance du petit Riad dans la Libye du général Kadhafi, puis dans la Syrie d’Hafez Al-Assad. Sa mère est d’origine bretonne, son père d’origine syrienne et Riad est considéré comme un enfant parfait. J’ai été captivée du début jusqu’à la fin par ce premier tome, avec un goût de « aaaaaaah, je veux vite lire la suite ! » en tournant la dernière page. Je suis toujours perdue dans l’histoire du Moyen-Orient, donc j’étais bien contente de pouvoir en apprendre plus de manière ludique ! Bref, encore une chouette bd de Riad Sattouf ! 
A noter que « L’Arabe du futur » a remporté le Fauve d’Or du meilleur album au dernier festival d’Angoulème, plutôt pas mal ! 

Ma note dans le cadre de l’opération « La BD fait son festival sur Priceminister » : 18/20

Les captivantes photographies de Xin Li

L’avantage d’internet, c’est de pouvoir découvrir chaque jour de nouveaux talents, que ce soit en graphisme, design ou en photographie. Il y a déjà quelques mois, je suis tombée sur les magnifiques photos de Xin Li, une jolie norvégienne de 20 ans. Un tel talent pour un si jeune âge, c’est vraiment impressionnant ! Je suis captivée par son univers, parfois sombre et nostalgique, souvent poétique et emprunt d’une énorme douceur. 
Je suis assidûment son Tumblr, afin de découvrir ses nouveautés et ses petits bouts de vie. J’ai d’ailleurs adoré son post sur son séjour à Paris, avec de magnifiques photos qui me donnent vraiment envie de visiter la capitale (alors que ce n’est pas une ville qui me tente de base, mais je l’ai déjà dit plusieurs fois il me semble ^___^).  
Les images sont plus parlantes que des mots, je vous laisse donc avec ma sélection de photos favorites ! Toutes les photos appartiennent à Xin Li bien entendu. N’hésitez pas à la suivre sur Tumblr, Facebook, Flickr et Instagram