Catégorie :

Lifestyle

Point lecture : La petite mort, Relation Cheap, Blog it yourself, Tu mourras moins bête…

Après ma dernière lecture de décembre, il était temps que je vous montrer mes lectures de janvier (même si l’une des bd a été lue avant, ahem) ! Ce mois-ci, je suis retombée dans mon premier amour : la lecture de bd. Je suis très friande des romans, mais les bd ont le don de me toucher davantage, que ce soit en bien ou en mal. D’ailleurs, cela m’est arrivé plus souvent de pleurer devant une bd (dont celles de Jiro Taniguchi) qu’en lisant un roman. Donc, aujourd’hui, je vous présente 3 bédés et un bouquin qui est ma nouvelle bible.

La Petite Mort 3 de Davy Mourier 

Cette bd, je l’ai reçu pour mon anniversaire de la part de l’amoureux. C’est devenu une sorte de tradition, et je ne m’en lasse pas ! Pour l’histoire, je suis très fan du travail de Davy Mourier, que ce soit en bd qu’en vidéo, il a ce don de me faire rire, pleurer et réfléchir en même temps. D’ailleurs, si vous voulez une bonne tranche de poilade, je vous invite fortement à regarder Le Saviez-Tu de Jean Foutre, du grand n’importe quoi qui fait du bien ! Bref, je m’égare, pardon. Alors, dans ce tome, la Petite Mort se retrouve face à son ultime et plus difficile épreuve : l’âge adulte. Et bon Dieu, j’ai eu ma petite larmichette à la fin… Mais bonne nouvelle, un tome 4 est prévu, alors que le 3 devait être le dernier d’après l’auteur. Et petit plus : la bd est en réalité augmentée ! Depuis le premier tome, une petite application permet d’avoir du contenu en plus, que ce soit des commentaires de Davy Mourier sur telle planche, un jeu avec la Petite Mort, des pubs, etc. C’est tout bête, mais ça apporte vraiment un petit truc en plus ! 

Relation Cheap d’Elosterv et de Davy Mourier 

Quand je vous disais que j’étais très fan de Davy Mourier, je ne mentais pas ! Il est sorti assez récemment, et je me suis précipitée à la librairie la plus proche pour me la procurer. C’est une bédé qui parle d’amour, mais pas en mode niais et cucul. De l’amour qui peut parfois faire mal, de l’amour au temps du numérique, de l’amour irl. En tout cas, je me suis bien marrée à la lire, et j’ai très envie de découvrir encore plus le travail d’Elosterv maintenant ! 

Tu mourras moins bête mais tu mourras quand même – Tome 4 – Marion Montaigne 

A la base, je n’étais pas censée avoir cette bd. Elle était destinée à mon neveu de 16 ans, qui la voulait pour Noël (avec l’un de mes frères, on lui a offert les 3 premiers l’année dernière et il a adoré #FièreTata). Sauf que quelqu’un d’autre lui a offert ce dernier tome, et impossible de l’échanger. Ni une ni deux, on a filé lui prendre un autre bouquin, et j’ai gardé cette bd. J’avais été un peu déçue par le 3e tome, que j’avais trouvé moins bien que les deux premiers, mais j’ai dévoré le 4e ! Comme d’habitude, Marion Montaigne vulgarise les sujets scientifiques les plus divers, de l’espace aux flatulences ! Et quel bonheur, ce tome est une petite pépite remplie d’humour et de savoirs. Par ailleurs, je suis très contente de pouvoir désormais suivre les aventures du Professeur Moustache en animé sur Arte ! 

Blog it yourself ! – Do It Yvette 

Ma nouvelle bible ! Etant très fan du collectif Do It Yvette, je n’ai pas résisté à acheter leur livre sur le blogging (créer son blog, le développer et en vivre). Loin de moi l’idée d’en faire mon travail, même si je souhaite tout de même le « professionnaliser » un peu. Que l’on soit blogueuse aguérie ou débutante, tout le monde peut y trouver son bonheur en tout cas. Personnellement, il y a quelques parties qui ne m’intéressent pas, celles sur la rédaction notamment. Mais les autres chapitres sur le design, le graphisme, développer une communauté, la monétisation du blog ou encore la relation avec les marques m’ont vraiment vraiment plu. C’est clair et concis, avec souvent des petits rappels en fin de chapitre, pour ne retenir que l’essentiel. Et le petit bonus, ce sont les interviews de différentes blogueuses, comme Coline de Et Pourquoi pas Coline, Victoria de Mango & Salt ou encore Céline et Marjolaine de Wonderful Breizh.  

Et vous, quelles sont vos dernières lectures ?

Le bilan de 2015

Dans la famille des marronniers, je demande… le fameux bilan de l’année écoulée ! Je dois dire que 2015 n’a pas toujours été très tendre. Entre les crises d’angoisse, le stress, ma démission (dont je n’ai jamais parlé ici d’ailleurs), la reprise d’un travail alimentaire, les tragédies qui ont frappé la France, les nombreuses prises de tête niveau argent et la perte d’un ami proche, le moral a régulièrement fait du yoyo (et j’ai dû augmenter la courbe économique de Kleenex pendant pas mal de mois 😉). Mais il y a également eu du positif : toujours autant d’amour avec l’amoureux et la Team Croquettes, des amis au top, la famille toujours présente, un déménagement qui a sonné comme un renouveau pour moi et la reprise d’un travail qui me plaît pour l’instant. Et les vacances de Noël m’ont permis de finir l’année sur une note plutôt douce, entre les câlins à n’en plus finir avec les neveux et nièces, me ressourcer au bord de la mer (en pleine tempête), voir toute ma famille, passer un nouvel an parfait avec les copaings, prendre enfin un peu de temps pour me reposer totalement et pouvoir ainsi démarrer 2016 comme il se doit !

Et puis sûr, il y a vous et le blog. Vous avez été extrêmement présents cette année, avec vos petits mots, like, etc. C’est cucul, de nombreuses blogueuses doivent le dire, mais c’est pourtant vrai. Quand j’avais un petit coup de mou, hop, il y a toujours quelqu’un pour sortir un mot doux à me décrocher un sourire. Bien sûr, j’ai eu pas mal de doutes aussi. J’ai eu trop tendance à me comparer à d’autres personnes, à vouloir faire ce que je ne savais pas faire, à rêver de faire telle ou telle chose comme machin… Sauf que non, ça ne fonctionne pas comme ça. J’ai juste envie de rester moi-même et de garder ma patte, que ce soit dans mes écrits parfois maladroits ou sur mes photos. Sur ce dernier point, je compte d’ailleurs m’améliorer au fur et à mesure du temps, pour trouver enfin « ma patte photographique ». Mais je suis sûre d’une chose, je vais continuer à m’amuser par ici ! Et mon petit doigt me dit qu’un passage sur WordPress avec un nouveau design devrait voir le jour d’ici quelques mois !

Pour 2016, point de bonnes résolutions, je ne les tiens pas. Mais de petits objectifs, comme progresser en photo (comme dit plus haut), moins stresser, continuer à être positive et profiter à fond de ce que la vie me donne ! Et aussi réaliser des petits projets sur lesquels je dois encore potasser, mais chut !

En tout cas, je vous souhaite une merveilleuse année 2016, qu’elle soit remplie d’amour et de paillettes ♥ .

Ce que vous avait le plus aimé cette année, en ne gardant que les billets rédigés en 2015 :

  1. Habille ton blog pour 2015 – 10 templates gratuits pour Blogger
  2. Hall 29, une chouette boutique de déco à Rennes
  3. 15 blogs à suivre en 2015
  4. Bienvenue chez moi !
  5. Mon avis sur Mon Coach Santé de l’Orange Bleue 
  6. I’m like a bird, I only fly away 
  7. Sur un toit de Nantes 
  8. {DIY} Pimpe un bocal avec du vernis !
  9. 30 petites choses sur moi
  10. Mes 10 chaînes Youtube préférées | Part. 1

#MRL2015 : Amelia de Kimberly McCreight

Il y a quelques mois, j’ai eu la chance de participer de nouveau aux Matchs de la Rentrée Littéraire, organisés par PriceMinister. C’est toujours un plaisir de pouvoir lire de nouveaux romans qui ne m’auraient pas forcément tapé à l’œil en magasin. Cette fois-ci, j’ai pu recevoir Amelia de Kimberly McCreight, un livre qui m’a plu pour sa quatrième de couverture. 

« Connaissez-vous vraiment vos enfants ? 
A New York, Kate élève seule sa fille de 15 ans, Amelia. En dépit d’un rythme professionnel soutenu, elle parvient à être à l’écoute de cette adolescente intelligente et responsable, ouverte et bien dans sa peau. Très proches, elles n’ont pas de secret l’une pour l’autre. C’est en tout cas ce que croit Kate, jusqu’à ce matin d’octobre où elle reçoit un appel de l’école. On lui demande de venir de toute urgence. Elle arrive, Kate se retrouve face à une cohorte d’ambulances et de voitures de polices. Elle ne reverra plus jamais sa fille. Amelia a sauté du toit de l’établissement.
Désespoir et incompréhension. Pourquoi une jeune fille en apparence si épanouie a-t-elle décidé de mettre fin à ses jours ? Rongée par le chagrin et la culpabilité, Kate tente d’accepter l’inacceptable… Mais un jour, elle reçoit un SMS anonyme qui remet tout en question : « Amelia n’a pas sauté ».
Obsédée par cette révélation, Kate s’immisce alors dans la vie privée de sa fille et réalise bientôt qu’elle ne la connaissait pas si bien qu’elle le pensait. A travers les SMS, les mails d’Amelia, les réseaux sociaux, elle va tenter de reconstruire la vie de son enfant, afin de comprendre qui elle était vraiment et ce qui l’a poussée à monter sur le toit ce jour-là. La réalité qui l’attend sera beaucoup plus sombre que tout ce qu’elle avait pu imaginer. « 

Il m’a fallu trois demi-journées pour terminer ce livre. Le suspense est à son comble jusqu’au bout, j’ai été très étonnée par la fin (je ne m’y attendais franchement pas) ! J’ai été attirée par le côté « malaise adolescents », mêlé aux réseaux sociaux, au harcèlement et aux fratries américaines. Je m’attendais à quelque chose de plus « jeune », mais c’est loin d’être le cas. Le fait de passer du point de vue de la fille à celui de la mère, en passant par les quelques bribes d’intimité laissées sur internet par Amelia est assez plaisant, bien que déroutant au début. J’ai d’ailleurs eu la larme à l’œil assez régulièrement, j’ai totalement été emportée par l’histoire d’Amelia, qui passe de déceptions familiale en déceptions amicales voire amoureuses. Mais également par l’émotion que peut ressentir Kate, partagée entre son travail et sa vie familiale. Par contre, je trouve qu’il y a beaucoup de longueurs dans le livre, mais rien de bien méchant non plus. A savoir que Nicole Kidman a acquis les droit d’adaptation cinématographique pour un film produit par HBO, à voir ce que cela donne sur grand écran ! En tout cas, si vous souhaitez une lecture assez sympa pour débuter 2016, je vous le conseille les yeux fermés ! Et si vous avez des noms de livres à me conseiller, je suis plus que preneuse ♥

Celle qui apprend à aimer Noël

De base, je ne suis pas très Noël, même si je m’émerveille devant les décorations dans les villes depuis toute petite. Mais résumer cette fête à des lumières, ce n’est pas si terrible. A partir du moment où mes frères et moi avons commencé à quitter le cocon familial, et qu’il est donc plus difficile de tous se réunir, cela devient compliqué de retrouver la magie de Noël. Le coup de grâce, c’était il y a quelques années. Le Noël où j’ai appris que mon père était en soins palliatifs. Autant vous dire que ces vacances là, j’en garde encore un goût très amer. Mais depuis, toujours dans l’optique de remonter la pente (et je peux vous assurer que je vais bien mieux aujourd’hui), j’essaie de retrouver cet amour pour Noël, le même que j’avais quand j’étais toute petite. Et je dois avouer que cela fonctionne pas mal : être bien entourée et ressentir toujours une tonne d’amour autour de moi me fait du bien. Puis mon arrivée en Alsace a vraiment changé la donne. Noël est ici une institution, et j’avoue avoir retrouvé mon regard d’enfant en parcourant les quelques marchés de Noël que j’ai pu faire. Entre les délicieuses odeurs de vins chauds et de pains d’épices -que je n’aimais pourtant pas avant-, les nombreuses illuminations, les sapins de Noël géants, etc. Bref, impossible de ne pas aimer cette fête en habitant ici !

Je suis sur le point de partir en vacances là, retrouver ma famille et mes amis après de nombreux mois à l’autre bout de la France. Et j’ai tellement hâte de les revoir ! Même si ces vacances vont être synonymes de course contre la montre pour tenter de voir le plus de monde. Mais bon Dieu, ça va être tellement bien ! En tout cas, je vous souhaite à l’avance un très joyeux Noël, avec beaucoup de bouffe, de boissons et surtout de l’amour !


Et rassurez-vous, Francky n’a pas été martyrisé pour les photos. Il a même eu ce qu’il adore par dessus tout à la fin : une tonne de câlins ♥