Aujourd’hui, rubrique musicale! Le nouvel album d’Emilie Simon intitulé Franky Knight est sorti le 05 décembre (autant dire que le lendemain, je me suis précipitée pour l’avoir entre les mains!). Il faut savoir que je suis très très fan de cette artiste. J’aime son évolution au fil des albums, les émotions qu’elle fait passer et les différents univers qu’elle arrive à créer à chaque album. 
Celui-là est particulier. C’est un journal intime, une lettre écrite à son feu compagnon (François Chevalier, décédé suite au H1N1), qui donne d’ailleurs son nom à l’album (Franky Knight, François Chevalier, you know what I mean?). Elle y parle d’amour, avec son lot de joie et de peine. On peut toutes et tous être concernés par ce qu’elle dit (peut-être pas de façon aussi tragique, mais on s’est toutes et tous au moins fait larguer une fois… *pars pleurer dans son coin*)
Cet album s’éloigne du côté électro présent dans The big machine pour laisser place à quelque chose de plus intimiste, allant de la comptine à la pop, en passant par une inspiration années 50. Bref, du bonheur du début jusqu’à la fin. Seul reproche : l’album est vraiment trop court, j’en veux plus! Le premier titre extrait de cet album, Mon chevalier, fait d’ailleurs parti de la bande originale du film La Délicatesse
(et en plus d’être une artiste exceptionnelle, elle est méga canon… Grrr!)
Bref, encore une belle prouesse de la part d’Emilie Simon! Je n’ai qu’une hâte : la revoir en concert!