Ma bougie & moi

Il me semble que c’est via Instagram que j’ai découvert la boutique de Ma bougie & moi, une marque qui utilise de la cire 100% végétale et des parfums français pour la confection de ses bougies. Étant très lassée des Yankee Candle et de leurs odeurs beaucoup trop chimiques pour moi (mon odorat devient de plus en plus difficile avec l’âge), j’ai donc eu envie de tester autre chose. La paye du mois versée, je me suis donc autorisée un petit plaisir pour succomber pour la petite bonbonnière Fleur de coton ainsi que deux tartelettes (jasmin et coquelicot). Petit bonus, j’ai pu avoir deux mignons petits échantillons des parfums « Tomate-basilic » et « monoï ». Après avoir pu toutes les tester, je viens donc vous donner mon avis ici !

  • Fleur de coton : ma préférée de la commande ! Elle dégage une odeur toute douce qui embaume toute une pièce en quelques minutes. Comparée à la célèbre « Clean Coton » de Yankee Candle, elle est moins forte mais ce n’est pas pour me déplaire ! Au final, c’est elle que je fais le plus brûler tous les jours. Puis je dois dire que la petite bonbonnière, c’est vraiment très mignon et cela permet de la réutiliser après pour mettre des petits objets.
  • Jasmin : Là, par contre, l’odeur est tout de même assez forte ! Elle n’est pas non plus désagréable, mais c’est loin d’être mon odeur préférée. Par ailleurs, le bon point, c’est que les tartelettes peuvent être réutilisées 3 fois ! Personnellement, même en tartelettes, je coupe le produit en deux, histoire de faire durer le plaisir !
  • Coquelicot : Je suis un peu déçue pour le coup. Je m’attendais à quelque chose de très fleurie, mais on a affaire ici à quelque chose de plus « brut », moins doux aux narines. Elle reste néanmoins agréable, mais loin d’être ma préférée.
  • Tomate-basilic : Alors elle, je l’ai sentie dès l’arrivée du colis, vu que son odeur ne m’a pas plu du tout. C’est simple, elle a réussi à me filer la nausée… Bon, vu que j’étais malade en même temps, je me demande si ça n’a pas joué un peu sur le coup. Par contre, pour les personnes très friandes de ce genre d’odeur, cela pourrait vous plaire !
  • Monoï :  Aaah, cette odeur, je peux la faire brûler des heures ! Je suis déjà fan du parfum de monoï quand j’en applique sur mes cheveux ou ma peau, quel plaisir de l’avoir en tant qu’embaumeur de pièce ! L’odeur est toute douce et donne directement envie de se prélasser sur une plage au soleil ! 

Autant vous dire que je recommanderai à coup sûr le parfum Fleur de Coton, peut-être en plus grande bonbonnière ou en fondants (qui s’apparentent à une grande tablette de chocolat avec 6 carrés à faire fondre) ! Par contre, les autres ne m’ont pas trop plu, mais cela reste personnel hein ! Je pense succomber pour Fleur d’oranger, Mandarine, Pétale de riz et Pina Colada ! J’ai également pris une petite bourse pour ranger mes tartelettes, histoire de ne pas en perdre comme cela a pu m’arriver avec d’anciennes tartelettes (oui, je suis un peu tête en l’air tout de même)… 

Par ailleurs, et ce sera mon mot de la fin, il est possible de commander des bougies personnalisée ! C’est une grande bougie en verre, sur laquelle on peut personnaliser le message (soit un prénom, une phrase, etc), la couleur de la cire, le parfum, etc. Une chouette idée de cadeau je trouve !

Pull doudou et flamants roses multicolores

Lors de mon week-end à Strasbourg avec Cécile et Mégane, et comme je vous le disais dans mon dernier look, on a passé la soirée chez Mégane pour manger une raclette. J’ai dormi chez elle, et j’ai donc fouillé dans sa penderie le lendemain pour ne pas avoir la même tenue que la veille. Je dois dire que j’avais vu vite fait le motif de flamants roses colorés, qui m’a de suite fait de l’œil. Ni une ni deux, je lui demande si je peux lui emprunter sa robe et son pull, histoire d’immortaliser tout ça. Me voilà donc avec une tenue presque entièrement « Poppykoq », et je dois dire que c’est assez drôle ! 
J’adore toujours fouiller dans le placard des copines, il y a toujours des petites pièces qui nous plaisent et que l’on porte différemment que la personne qui les possède. Il y a des dressings comme ça que je rêve d’avoir, notamment celui de Florence et de ces robes et combishorts toujours trop chouettes ! Bon, le problème, c’est qu’on ne fait pas la même taille… Tant pis, je me rabbatrais sur ses broches :3 
Sinon, que dire de plus… J’ai un peu le mal du pays en ce moment, je rêve de pouvoir passer quelques jours en Bretagne. En attendant, j’écoute à fond du Dan ar Bras et le Bagad de Kemper, autant vous dire que j’accumule un peu les clichés pour le coup ! Ah, vivement d’avoir quelques jours de libre pour pouvoir revenir profiter de la mer et des copaings ! 

Robe : Primark // Pull : H&M // Derbies : H&M // Bracelet : c/o Le Coton Noir // Chapeau : Marque inconnue au bataillon (ou que j’ai oublié) // Lunettes : L’Usine à Lunettes 

Un petit tour à Mulhouse ?

Il y a quelques mois, je vous disais que j’allais publier des photos de Mulhouse. Sauf que, comme d’habitude, j’ai pris plus de temps que d’habitude pour traiter mes photos… Il faut dire que celles-ci ont été prises en octobre-novembre, quand j’avais un peu plus de temps pour flâner dans les rues en ayant une lumière correcte. Donc aujourd’hui, je vous emmène faire un petit tour en Alsace, dans le centre-ville de Mulhouse qui est particulièrement mignon et très typique avec ses maisons colorés et avec colombages. Je vous présente donc la place de la Réunion, avec le temple Saint-Etienne juste à côté (qui est actuellement en phase de rénovation extérieure) et le magnifique Hôtel de Ville. Ah la la, je le dis et je me répète, mais je ne me lasse vraiment pas de toutes ces couleurs ! C’est vraiment un plaisir d’ouvrir ses volets et/ou de marcher dans les rues et de voir du bleu, du rose ou du vert pastel juste en face. Bon, je pense que je ferais un deuxième billet avec de nouvelles photos, histoire de vous faire découvrir un petit plus la ville (que je n’ai pas eu le temps de totalement explorer) ! Bref, place aux images qui sont plus parlantes !

Et désolée pour le peu de blabla, mais j’avoue être un peu malade cette semaine… J’ai juste envie de passer ma vie sous la couette avec ma bouillotte pingouin et mon chat ♥ 

Point lecture : La petite mort, Relation Cheap, Blog it yourself, Tu mourras moins bête…

Après ma dernière lecture de décembre, il était temps que je vous montrer mes lectures de janvier (même si l’une des bd a été lue avant, ahem) ! Ce mois-ci, je suis retombée dans mon premier amour : la lecture de bd. Je suis très friande des romans, mais les bd ont le don de me toucher davantage, que ce soit en bien ou en mal. D’ailleurs, cela m’est arrivé plus souvent de pleurer devant une bd (dont celles de Jiro Taniguchi) qu’en lisant un roman. Donc, aujourd’hui, je vous présente 3 bédés et un bouquin qui est ma nouvelle bible.

La Petite Mort 3 de Davy Mourier 

Cette bd, je l’ai reçu pour mon anniversaire de la part de l’amoureux. C’est devenu une sorte de tradition, et je ne m’en lasse pas ! Pour l’histoire, je suis très fan du travail de Davy Mourier, que ce soit en bd qu’en vidéo, il a ce don de me faire rire, pleurer et réfléchir en même temps. D’ailleurs, si vous voulez une bonne tranche de poilade, je vous invite fortement à regarder Le Saviez-Tu de Jean Foutre, du grand n’importe quoi qui fait du bien ! Bref, je m’égare, pardon. Alors, dans ce tome, la Petite Mort se retrouve face à son ultime et plus difficile épreuve : l’âge adulte. Et bon Dieu, j’ai eu ma petite larmichette à la fin… Mais bonne nouvelle, un tome 4 est prévu, alors que le 3 devait être le dernier d’après l’auteur. Et petit plus : la bd est en réalité augmentée ! Depuis le premier tome, une petite application permet d’avoir du contenu en plus, que ce soit des commentaires de Davy Mourier sur telle planche, un jeu avec la Petite Mort, des pubs, etc. C’est tout bête, mais ça apporte vraiment un petit truc en plus ! 

Relation Cheap d’Elosterv et de Davy Mourier 

Quand je vous disais que j’étais très fan de Davy Mourier, je ne mentais pas ! Il est sorti assez récemment, et je me suis précipitée à la librairie la plus proche pour me la procurer. C’est une bédé qui parle d’amour, mais pas en mode niais et cucul. De l’amour qui peut parfois faire mal, de l’amour au temps du numérique, de l’amour irl. En tout cas, je me suis bien marrée à la lire, et j’ai très envie de découvrir encore plus le travail d’Elosterv maintenant ! 

Tu mourras moins bête mais tu mourras quand même – Tome 4 – Marion Montaigne 

A la base, je n’étais pas censée avoir cette bd. Elle était destinée à mon neveu de 16 ans, qui la voulait pour Noël (avec l’un de mes frères, on lui a offert les 3 premiers l’année dernière et il a adoré #FièreTata). Sauf que quelqu’un d’autre lui a offert ce dernier tome, et impossible de l’échanger. Ni une ni deux, on a filé lui prendre un autre bouquin, et j’ai gardé cette bd. J’avais été un peu déçue par le 3e tome, que j’avais trouvé moins bien que les deux premiers, mais j’ai dévoré le 4e ! Comme d’habitude, Marion Montaigne vulgarise les sujets scientifiques les plus divers, de l’espace aux flatulences ! Et quel bonheur, ce tome est une petite pépite remplie d’humour et de savoirs. Par ailleurs, je suis très contente de pouvoir désormais suivre les aventures du Professeur Moustache en animé sur Arte ! 

Blog it yourself ! – Do It Yvette 

Ma nouvelle bible ! Etant très fan du collectif Do It Yvette, je n’ai pas résisté à acheter leur livre sur le blogging (créer son blog, le développer et en vivre). Loin de moi l’idée d’en faire mon travail, même si je souhaite tout de même le « professionnaliser » un peu. Que l’on soit blogueuse aguérie ou débutante, tout le monde peut y trouver son bonheur en tout cas. Personnellement, il y a quelques parties qui ne m’intéressent pas, celles sur la rédaction notamment. Mais les autres chapitres sur le design, le graphisme, développer une communauté, la monétisation du blog ou encore la relation avec les marques m’ont vraiment vraiment plu. C’est clair et concis, avec souvent des petits rappels en fin de chapitre, pour ne retenir que l’essentiel. Et le petit bonus, ce sont les interviews de différentes blogueuses, comme Coline de Et Pourquoi pas Coline, Victoria de Mango & Salt ou encore Céline et Marjolaine de Wonderful Breizh.  

Et vous, quelles sont vos dernières lectures ?

Le Krama : plus qu’un foulard, mon histoire

Aujourd’hui, j’avais envie de partager mon histoire, à travers un accessoire : le krama. Ce foulard cambodgien est directement lié à mes origines, et c’est toujours avec une certaine tendresse que je le porte autour du cou ou de la tête. Le krama fait partie de ma vie depuis que je suis petite : mon père en a quasiment toujours porté un, que ce soit autour du cou ou autour de la taille (en sorte de pagne si l’on peut dire). Lors de ses voyages au Cambodge, il nous en a toujours ramené à la maison. Et sachez-le, on peut vraiment tout faire avec cet accessoire : se protéger du froid ou du soleil, l’utiliser en tant que nappe de pique-nique (très pratique sur les aires de repos par exemple), petit sac, porte-bébé, jupe, haut, etc. Sur une des photos ci-dessous, je vous présente d’ailleurs 4 façons de le porter !
Ma mère, quant à elle, refuse d’en voir et d’en porter. Tout simplement parce qu’elle a associé cet accessoire aux Khmers rouges. Mes parents étaient encore au Cambodge lors du régime de Pol Pot, ils ont connu l’enfer des camps, les menaces si on découvrait qu’ils étaient des « intellectuels » (mon père a été menacé parce qu’il portait des lunettes et qu’il était suspecté de collaborer avec l’ennemi… Après son décès, je suis tombée sur la lettre qu’il a rédigé en arrivant en France, justifiant sa venue dans le pays, ça fait froid dans le dos), fuir pour aspirer à une meilleure vie, laisser une partie de leurs familles, etc. Ils sont arrivés en France il y a plus de 25 ans, avec uniquement mon père qui parlait français. Et je peux vous assurer que j’admire et que je suis fière du chemin que mes parents ont parcouru depuis.
Le krama, pour moi, c’est tout ça. Se battre pour réussir à faire ce que l’on veut de sa vie. Ne pas se laisser abattre en cas de coup dur. Et profiter, parce qu’on ne sait jamais ce qui peut se passer. Leur histoire, c’est également mon histoire, une partie de moi, un héritage culturel précieux.

Grâce à l’Agence des Blogueuses, j’ai pu collaborer avec la marque Krama Krama, qui m’a gentiment envoyé ce foulard en coton. Et là, j’entends déjà certaines personnes se dire : « Eh oh, elle nous raconte son histoire pour nous attendrir, avant de finir par son partenariat ». Dessus, je vous arrête tout de suite. Si j’ai voulu collaborer avec cette marque, c’est parce que leurs valeurs me parlent. Pour un krama acheté sur leur site, 5€ sont reversés à l’école Sala Baï pour financer la formation de futurs étudiants en école hôtelière à Siem Riep. Par ailleurs, l’entreprise française privilégie le social et l’éthique : elle travaille avec l’atelier Krama Yu à Siem Riep, qui produit des foulards de manière artisanale (avec un métier à tisser en bois traditionnel), dans le respect des travailleurs/travailleuses. De cette manière, vous pouvez être sûre d’avoir un accessoire de qualité, qui vous accompagnera pendant de longues années ! Tout cela fait écho en moi, ma mère étant très active dans une association en faveur des enfants et des agriculteurs au Cambodge. Elle a également  pu utiliser des métiers à tisser traditionnels quand elle était plus jeune, cela m’a toujours fait rêver de l’en entendre parler. Puis certains membres de ma famille habitent à Siem Riep, forcément ça me parle ! Enfin, une marque de krama qui glisse des kréma dans les colis, je ne peux qu’aimer ! 

Et vous, vous avez des accessoires qui ont une énorme valeur sentimentale ? 

Mavala sauve mes mains pour l’hiver !

Comme pas mal de monde, mes mains souffrent pas mal en hiver. Mais aussi en été, au printemps et en automne, un peu tout le temps en fait. Autant vous dire que des crèmes pour les mains, j’en ai testé des tonnes, avec des tops et des flops ! Je ne sais plus si je vous en ai déjà parlé ici, mais l’indispensable de mon sac à main (et qui, depuis novembre, trône fièrement sur mon bureau au travail), c’est la crème pour les mains de Lavera. Elle est à l’amande douce et au beurre de karité bio, le cocktail parfait pour réparer les mains, sans laisser de film gras sur les mimines. Et vu que j’en mets entre 4 à 6 fois par jour, ce n’est que du bonheur !  
Vu que je n’ai pas envie de la trimballer en permanence, de peur qu’elle se déchire, il m’a fallu trouver autre chose. Et là, le petit colis Mavala fait son arrivée chez moi, envoyé par les bureaux Franck Drapeau. Cette marque, je la connais plus pour ces vernis que pour ces soins, j’étais donc très contente de pouvoir tester ces deux produits : la Mava+ soin extrême pour les mains, conseillée pour les mains très sèches, et la crème de nuit réparatrice pour mains abîmées. Bon, que je vous le dise tout de suite, je n’ai pas du tout aimé la Mava+. L’odeur n’est pas terrible terrible (donc bof bof avant de se coucher ou dans l’open space), et j’ai détesté le film gras laissé sur les mimines, même en frottant pendant 5 minutes. Donc autant dire que je la laisse totalement de côté. Mais la crème de nuit réparatrice, elle, est un véritable coup de cœur !

Déjà, je suis fan du format pot, que je trouve plus pratique qu’un format tube, pour la simple et bonne raison que j’ai tendance à en mettre trop sur mes mains. Avec le pot, c’est bien facile de remettre le surplus dedans ! Ensuite, l’odeur du produit est toute douce et fraîche, de quoi ravir mes narines et celles de l’amoureux (vu que j’en mets avant de dormir). Niveau efficacité… Wouah. Je n’ai pas d’autres mots pour le coup. Il fait vraiment froid en ce moment, les petits coupures sont donc très fréquentes (surtout avec un post-it ou une feuille de mon carnet, génial !). En une nuit, ces dites coupures s’atténuent, et ça fait du bien ! Avec la crème, il y a une paire de gants qui est fournie avec. Je ne l’utilise qu’en cas de gros besoin, soit une fois par mois, au moment où l’on distribue le magazine (pour lequel je travaille) dans toute la région. Autant vous dire que couper les liens en plastique, charger et décharger les palettes, ce n’est pas de tout repos pour les mains. Donc chaque mois, en rentrant de cette journée de distribution, je m’accorde ce petit moment de détente. Je le laisse environ une heure, en m’assurant bien sûr de ne rien avoir à faire (donc en gros, je prévois de la lecture et un passage aux toilettes avant quoi. Un peu comme pour faire une manucure en somme). Et là, rebonjour les mains toutes douces ! 

Et vous, qu’utilisez-vous pour avoir de belles mimines en hiver ? 

PIN IT!
Et oui, le pot de Mavala trône sur ma table de chevet ! 

Des rayures et du blabla

Pfiou, cela me fait tellement bizarre de vous poster des photos d’une de mes tenues où je suis sans manteau ! Le froid est bien arrivé en Alsace, je vis donc une relation fusionnelle avec mon manteau et ma grosse écharpe depuis. C’est fou, j’ai même dû gratter deux fois ma voiture aujourd’hui, alors qu’en Bretagne, il me suffisait juste de le faire le matin ! J’ai hâte que la neige pointe vraiment le bout de son nez (et qu’elle tienne plus de quinze minutes, bien entendu). J’ai pu avoir un aperçu ce week-end en Allemagne, ça fait rêver ! Avec des amis de l’amoureux, on a pris la route pour les thermes de Bad Krozingen, à une trentaine de minutes de Mulhouse. Et mon Dieu, qu’est-ce que ça fait du bien ! Je n’ai jamais été aussi détendue, je l’étais même encore le lendemain. Les bains extérieurs et le bain musical ont été mes préférés d’ailleurs ! Depuis, je ne rêve que d’une chose : avoir un bain musical chez moi (oui je sais, c’est beau de rêver !).

En tout cas, je le dis et le répète : le déménagement en Alsace est l’une des plus chouettes décisions de ma vie ! En plus, j’ai pu faire la connaissance de deux chouettes nénettes : Cécile et Mégane. D’ailleurs, on a récemment passer une soirée raclette ensemble, c’était tellement sympa ! Il faut savoir que je sors peu depuis mon arrivée, j’étais donc ultra contente de passer une soirée entre meufs. On a profité du dimanche matin avec Mégane pour prendre des photos d’ailleurs, merci à elle ♥. Il y a une autre tenue qui ne va pas tarder, avec quasiment que des pièces issues de la garde-robe de Mégane. Et profitez-en, ce sera sûrement la dernière shootée à l’extérieur, et la dernière avec mes cheveux longs ! Et oui, sur un coup de tête, j’ai décidé de tout couper, je vous montre ça très vite !

Gilet : c/o Kiabi // Crop top : H&M (emprunté à Mégane) // Jupe : Suncoo // Collants et chaussures : marques que j’ai oublié // Bracelet : cadeau de ma Sophie (aka Le Coton Noir) // Lunettes : L’Usine à Lunettes // Rouges à lèvres : Siren in Scarlet (n°965) Color Sensational c/o Gemey Maybelline

RDV Beauté #21 : Beauté Glacée

Pfiou, j’ai tellement l’impression que le temps s’est écoulé à une vitesse folle depuis la dernière édition des Rendez-Vous Beauté. Pour vous dire, je n’ai même pas eu le temps d’aller voir tous les make-up de notre calendrier de l’Avent ! Mais je me rattrape au plus vite, c’est promis ! 
Nous voici donc avec l’édition de janvier, intitulée « Beauté Glacée », avec l’obligation d’utiliser un eye-liner, un fard à paupières ou tout autre maquillage blanc. Pour celui-ci, je me suis munie de ma palette Artist Intense Eyes de Nocibé, pour utiliser la base crème « White Pearl » et… de sucre blanc. J’ai trouvé l’inspiration sur Pinterest, et j’adore l’effet « flocons de neige » que cela fait sur les yeux ! J’aurais pu pousser jusqu’à en mettre sur les cils, mais je n’ai pas de mascara transparent donc tant pis, ce sera pour une prochaine fois ! 

Pour la marche à suivre, c’est très simple : 
  1. Je m’empare du White Pearl et en applique sur ma paupière mobile; 
  2. Je n’attends pas que ça sèche et je mets directement du sucre sur la paupière mobile. Si cela a séché, ne pas hésiter à ré-appliquer la base; 
  3. Toujours avec le White Pearl, j’en applique mes lèvres; 
  4. Et tadaaa, un maquillage ultra simple mais qui fait son petit effet je trouve ! 
Pour voir les maquillages des copines : 

Alexane, Flavour Beans
Bérengère, Bérengère in Wonderland
Cécilia, Autour de Cia
Delphine, Les Jolis Slims
Georgina, Georgina Edith
Laura, Never Without My Lipstick
Victoria, Vickie in the Sky
Y-lan, Y-Lan’s Little World



Les invitées
Alexia, Beauty Everyday – Ma Vie en Beauté
Agathe, Beauty Rêveries
Clémentine, Qui Aime Astuces
Julie, Julie et ses Futilités  

It’s so simply

Ah, quel plaisir de retomber sur ces photos ! Pour l’anecdote, elles ont été prises pendant les vacances de Noël. Comme je vous disais dans mon bilan de 2015, elles m’ont apporté de la douceur, pile ce qu’il fallait pour commencer 2016 du bon pied (enfin on essaie, les coups de mou ne sont jamais loin). Pendant ces vacances, j’ai pu passer du temps avec la famille de l’amoureux (et son adorable neveu de 4 mois qui fait des sourires en coin à tomber), déguster de nombreux repas de Noël qui n’étaient pas si copieux (et ça fait du bien). J’ai également pu revoir mes amis, et ça fait du bien de les revoir, autour d’un verre ou plus, et de discuter de tout et de rien, comme si on s’était juste quittés la veille. Florence et son amoureux m’ont accueilli le temps d’une soirée, qui était beaucoup trop courte d’ailleurs. J’ai eu droit à une excellente soupe faite par ses mimines, et ai pu lui offrir ses cadeaux de Noëliversaire en mains propres ! J’ai aussi passé du temps avec ma famille, dont pas mal avec mes neveux et nièce. Passer la matinée à les faire rigoler, dessiner et colorier, c’était vraiment chouette. Même si j’ai oublié d’emporter leurs dessins, je dois dire que j’étais très impressionnée et touchée par ma petite nièce qui a tenu à me dessiner ! Avec l’amoureux, ma mère et Francky, on s’est promené vers Guisseny juste avant que la tempête se calme totalement. Quel bonheur de sentir de nouveau l’air marin ! J’ai vadrouillé entre le Finistère, Nantes et Rouen avant de prendre, avec un peu de tristesse, le chemin du retour vers Mulhouse. Mais tous ces petits souvenirs, pourtant si simples, sont de véritables petites pépites que j’aime me remémorer ♥

Manteau : New Yorker // Gilet : c/o Kiabi // Haut : sans marque (mais il y a indiqué Forever 21 sur l’étiquette) // Jean : Miss RJ // Derbies : H&M // Collier : Kaloca // Bandeau tressé : DIY 

Le bilan de 2015

Dans la famille des marronniers, je demande… le fameux bilan de l’année écoulée ! Je dois dire que 2015 n’a pas toujours été très tendre. Entre les crises d’angoisse, le stress, ma démission (dont je n’ai jamais parlé ici d’ailleurs), la reprise d’un travail alimentaire, les tragédies qui ont frappé la France, les nombreuses prises de tête niveau argent et la perte d’un ami proche, le moral a régulièrement fait du yoyo (et j’ai dû augmenter la courbe économique de Kleenex pendant pas mal de mois 😉). Mais il y a également eu du positif : toujours autant d’amour avec l’amoureux et la Team Croquettes, des amis au top, la famille toujours présente, un déménagement qui a sonné comme un renouveau pour moi et la reprise d’un travail qui me plaît pour l’instant. Et les vacances de Noël m’ont permis de finir l’année sur une note plutôt douce, entre les câlins à n’en plus finir avec les neveux et nièces, me ressourcer au bord de la mer (en pleine tempête), voir toute ma famille, passer un nouvel an parfait avec les copaings, prendre enfin un peu de temps pour me reposer totalement et pouvoir ainsi démarrer 2016 comme il se doit !

Et puis sûr, il y a vous et le blog. Vous avez été extrêmement présents cette année, avec vos petits mots, like, etc. C’est cucul, de nombreuses blogueuses doivent le dire, mais c’est pourtant vrai. Quand j’avais un petit coup de mou, hop, il y a toujours quelqu’un pour sortir un mot doux à me décrocher un sourire. Bien sûr, j’ai eu pas mal de doutes aussi. J’ai eu trop tendance à me comparer à d’autres personnes, à vouloir faire ce que je ne savais pas faire, à rêver de faire telle ou telle chose comme machin… Sauf que non, ça ne fonctionne pas comme ça. J’ai juste envie de rester moi-même et de garder ma patte, que ce soit dans mes écrits parfois maladroits ou sur mes photos. Sur ce dernier point, je compte d’ailleurs m’améliorer au fur et à mesure du temps, pour trouver enfin « ma patte photographique ». Mais je suis sûre d’une chose, je vais continuer à m’amuser par ici ! Et mon petit doigt me dit qu’un passage sur WordPress avec un nouveau design devrait voir le jour d’ici quelques mois !

Pour 2016, point de bonnes résolutions, je ne les tiens pas. Mais de petits objectifs, comme progresser en photo (comme dit plus haut), moins stresser, continuer à être positive et profiter à fond de ce que la vie me donne ! Et aussi réaliser des petits projets sur lesquels je dois encore potasser, mais chut !

En tout cas, je vous souhaite une merveilleuse année 2016, qu’elle soit remplie d’amour et de paillettes ♥ .

Ce que vous avait le plus aimé cette année, en ne gardant que les billets rédigés en 2015 :

  1. Habille ton blog pour 2015 – 10 templates gratuits pour Blogger
  2. Hall 29, une chouette boutique de déco à Rennes
  3. 15 blogs à suivre en 2015
  4. Bienvenue chez moi !
  5. Mon avis sur Mon Coach Santé de l’Orange Bleue 
  6. I’m like a bird, I only fly away 
  7. Sur un toit de Nantes 
  8. {DIY} Pimpe un bocal avec du vernis !
  9. 30 petites choses sur moi
  10. Mes 10 chaînes Youtube préférées | Part. 1